Accueil | Aller au contenu | Politique d'accessibilité

Détail de la notice Temis-0082523
Vulnérabilité sismique expérimentale des bâtiments. Réseau accélérométrique permanent. GIS-RAP. Rapport final. Octobre 2008.
GUEGUEN (Philippe)
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ; LABORATOIRE CENTRAL DES PONTS ET CHAUSSEES ; LABORATOIRE DE GEOPHYSIQUE INTERNE ET DE TECTONOPHYSIQUE ; UNIVERSITE JOSEPH FOURIER Grenoble
MINISTERE DE L'ECOLOGIE ; DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DES AFFAIRES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES ; UNIVERSITE Grenoble ; DDE Tarbes ; CONSEIL GENERAL Martinique ; MINISTERE DE LA RECHERCHE
Grenoble : LGIT, 2008.- 12 p., graph.
Dans le domaine des risques sismiques, le Groupement d'Intérêt Scientifique du Réseau Accélérométrique Permanent (GIS-RAP) a pour objectif l'amélioration de notre connaissance des mouvements sismiques forts qui peuvent affecter le territoire français (métropoles et départements d'outre-mer). Pour cela, il coordonne l'acquisition, la gestion, la valorisation et la diffusion des données du mouvement du sol enregistrées en France, par les réseaux régionaux qui constituent l'ossature principale du RAP. Les données sont centralisées au Site Central du RAP basé au laboratoire de géophysique interne et techtonophysique (LGIT) de l'Université de Grenoble. Il assure la mise à jour de la base de données RAP, un soutien technique aux centres régionaux du RAP, une veille technologique et il s'occupe de gérer la jouvence des stations du réseau. C'est aussi au niveau du site central que sont discutée, testées et développées les nouvelles technologies et procédures qui sont ensuite déployées sur l'ensemble des réseaux RAP.
Après un premier programme d'instrumentation en champ libre de stations de mesure, le RAP a commencé en 2000 à se tourner vers l'instrumentation de bâtiments permettant de collecter des mouvements à l'intérieur de structures de conception française provoqués par des tremblements de terre afin de comprendre leur fonctionnement sous séismes. Une première opération pilote a été menée sur l'Hôtel de ville de Grenoble. Pour cette étude, plusieurs bâtiments ont été sélectionnés dans trois sites différents situés à Lourdes, à Nice et en Martinique (où le schéma d’instrumentation n'a pas pu être défini complètement).
ENVIRONNEMENT - RISQUES
BANQUE DE DONNEES
CARACTERISTIQUE TECHNIQUE ; INFORMATION ENVIRONNEMENTALE ; PHYSIQUE ; PROGRAMME DE RECHERCHE ; RISQUE NATUREL ; SEISME ; VULNERABILITE
19920

Document  < > /1370